Les émotions et la dermatillomanie

De Carla De Sousa, Psychologue.

Les émotions sont des états automatiques et spontanés (de quelques secondes à quelques minutes), provoqués par un stimulus ou par une situation spécifique (ex : je suis heureuse parce que je pars en vacances). Elles induisent différentes manifestations (biologiques, expressives et comportementales).

Les personnes souffrant de dermatillomanie présentent des difficultés dans la régulation et l’identification des émotions. L’identification de ses propres émotions est essentielle pour l’adaptation de l’être humain dans son environnement. L’émotion informe l’individu sur la réalisation de ses objectifs, sur la satisfaction de ses besoins. L’émotion est toujours porteur d’un message. Les recherches ont montré que le déficit dans l’identification des émotions pourrait conduire à un déficit dans la régulation des émotions. La dermatillomanie est une façon de se soulager de ses émotions désagréables, les personnes recherchent à anesthésier, à éviter, à supprimer, leurs émotions par le comportement de triturage et de grattage de la peau.

C’est pourquoi, aborder les émotions, est une notion essentielle pour soigner la dermatillomanie.

Comment identifier ses émotions ?

– A partir des cognitions : identifier ces pensées peut faciliter l’identification des émotions. Ce sont ces pensées, c’est à dire l’évaluation cognitive entourant un événement, qui induisent l’émotion. C’est l’évaluation cognitive de l’événement qui produit une émotion spécifique et c’est ce qui explique que deux individus puissent ressentir des émotions différentes en réponse à une situation identique.

Ex : « la manière dont il se comporte à mon égard est injuste » (pensées) peut faciliter l’identification des émotions (ex : la colère)

– A partir des modifications biologiques : les émotions sont accompagnées de modifications physiologiques. La peur est caractérisée par une accélération du rythme cardiaque et de la respiration visant à augmenter l’approvisionnement de sang dans le cœur et le cerveau pour pouvoir fuir.

La colère se caractérise par des bouffées de chaleur, une accélération du rythme cardiaque.

En revanche, il n’existe pas de réponses physiologiques spécifiques à chaque émotion.

– A partir des comportements: Identifier les comportements peuvent aider à identifier les émotions. Chaque émotion incite à agir d’une certaine manière (ex : fuir dans le cas de la peur, frapper dans le cas de la colère, rire dans le cas de la joie).

Ainsi, ces différentes dimensions (cognitions, sensations physiologiques, comportements) peuvent être vues comme des portes d’entrer pour vous aider à identifier les différents états émotionnels dans lesquels vous vous trouvez.

Avant d’apprendre à réguler ses émotions, il est important dans un premier temps d’apprendre à les identifier.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s